Les grands créateurs se mettent à travailler sur les collections de magasins dit “fast fashions” et se détournent du luxe pour le marché de masse. Les Barbares se sont introduits et avec l’économie numérique, le luxe se retrouve face à différentes problématiques dont devenir sa propre caricature et finir banalisé par le public.

Comment réagissent les marques face à cette nouvelle ère d’économie collaborative qui atteint le luxe ? Quel impact a le fait que les créateurs soient en train de se détourner des maisons de luxe ? Comment les marques de luxe font face aux nouvelles considérations, remarques venues du grand public via les réseaux sociaux ?

Dans cette conférence, Nicolas Colin va décrypter ce panorama avec des exemples concrets de Barbares comme Burberry, H&M ou encore Netàporter.

LES BARBARES DU LUXE À CONNAÎTRE