L’argument des économies d’énergie n’est plus un argument qui suffit pour convertir les individus à une nouvelle manière de consommer. Aussi, l’argument d’être pro-environnement ne fonctionne seulement s’il est considéré comme un “bonus” du produit en question. De ce fait, les Barbares ont compris les rouages et attaquent ce secteur.

Quels Barbares seront présents pour investir dans ce secteur sans les subventions des politiques publiques ? Comment les Barbares arrivent à se substituer aux politiques publiques ? Quel rôle ont les politiques et les acteurs classiques dans l’innovation de nouveaux problèmes d’environnement ? Comment rendre les subventions et solutions plus encourageantes envers les particulers ou entrepreneurs ?

Dans cette conférence, Nicolas Colin va décrypter ce panorama avec des exemples concrets de Barbares comme Wezr, Nest ou encore SolarCity.

LES BARBARES DE L'ENVIRONNEMENT À CONNAÎTRE